1. Home
  2. L'UTT
  3. News

Maud Cadoret, élève-ingénieure France : une UTTienne engagée pour les jeunes filles du territoire

Publié le 2 octobre 2020 Mis à jour le 2 octobre 2020
Date(s)

le 2 octobre 2020

Jeudi 1er octobre, le prix de l’élève-ingénieure France a été remis à Maud Cadoret, étudiante ingénieure en Génie Mécanique à l’Université de technologie de Troyes lors de la cérémonie de remise des prix (à distance) du concours Ingénieuses’20 organisé par la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs (Cdefi).

Le prix de l’élève-ingénieure France récompense une élève-ingénieure dont le parcours, les ambitions et l’investissement associatif, sont des exemples pour les plus jeunes.

Le jury Ingénieuses'20 composé des représentants de la Cdefi et des partenaires et soutiens du concours (l'Agence universitaire de la Francophonie, Elles bougent, Femmes Ingénieurs, Talents du numérique, ATC France, le Bureau national des élèves ingénieurs - BNEI, Campus Channel, la Commission des titres d'ingénieur - Cti, Ingénieurs et scientifiques de France - IESF, STMicroelectronics et Techniques de l'ingénieur) s'est réuni et a étudié 144 candidatures et projets.

A l'issue des délibérations, les membres du jury ont désigné Maud Cadoret, étudiante ingénieure en Génie Mécanique lauréate du prix de l'élève-ingénieure France.

Maud Cadoret s’est toujours beaucoup investie dans la vie et les associations de l’UTT tout au long de son parcours d’étudiante-ingénieure. Présidente de la fanfare de l’UTT, Maud s’est ensuite investie dans le Bureau Des Etudiants pendant plus d’un an, avant d’en prendre la présidence.
En 2019, Maud a aussi concrétisé des projets personnels et fondé le Futur Au Féminin, dont les actions principales avaient trait à l’accueil de lycéennes autour d’activités ludiques et scientifiques visant à faire découvrir les métiers de l’ingénierie, avec l’aide de l’association Elles Bougent ; ou bien encore le dispositif "Paye Ton Tampon" pour lutter contre la précarité menstruelle en réalisant une collecte de protections hygiéniques à l’échelle de la ville de Troyes, reversée à l’épicerie solidaire étudiante Agoraé Troyes et à la banque alimentaire.

Au printemps 2020, Maud a choisi de faire un semestre de césure dans son cursus ingénieur et de partir en Asie du Sud-Est avec deux amies : elles ont ainsi contacté et rencontré des associations qui défendent le droit des femmes dans leur pays. Ce temps fut très inspirant et a suscité de nombreuses questions.

Depuis son retour d’Asie, Maud a développé de nouvelles compétences notamment en montage vidéo, tout en continuant à faire de l’associatif : avec le Futur Au Féminin, elle a édité plusieurs publications sur les réseaux sociaux pour faire découvrir des portraits de femmes scientifiques et des œuvres artistiques qui mettent en avant la femme dans son ensemble. Maud précise : "Nous sommes actuellement en train de réaliser une vidéo composée de témoignages d’étudiantes ingénieures de l’UTT afin de promouvoir l’école et les études d’ingénierie".

Maud vient de fonder un Bureau Des Arts, avec un ami : elle joue de la trompette depuis l’âge de 7 ans et, réunir les différents clubs artistiques et promouvoir l’art et la culture à l‘UTT lui tenait à cœur.

Son objectif pour le semestre à venir ? Développer des actions centrées sur la précarité étudiante (social, psychologie, santé, nourriture...). Elle compte réaliser ces actions grâce à son poste de secrétaire générale à la Fédération des Etudiants Troyens, Campus 3 !